Guide médical

Asthme

Qu'est ce que l'asthme ?

C'est une maladie chronique.
Une inflammation des branches qui peut entraîner des difficultés à respirer, les bronches se serrent et l'air à du mal à circuler.

Elle débute souvent dans l'enfance, elle peut aussi débuter à l'âge adulte.

Elle est variable dans le temps, le patient peut ne plus présenter de symptômes pendant de nombreuses semaines, mois voire années.


Comment faire le diagnostic ?

Le diagnostic est clinique, facile lorsque le médecin examine le patient en pleine crise d'asthme car il peut constater la difficulté à respirer et entendre les "sibilants" à l'auscultation, c'est à dire le sifflement à l'expiration, qui normalement est silencieuse, confirmant la constriction des bronches.

L'amélioration clinique rapide après la prise d'un médicament qui dilate les bronches, de la famille de la Ventoline°, et lorsque la crise est sévère d'un puissant anti inflammatoire : la prise d'un corticoïdes (solupred° , cortancyl°, medrol°, celestene°) par voie orale le plus souvent.

Il est moins aisé, lorsque le patient est vu en consultation entre deux crises, et surtout lorsque les symptômes sont moins caractéristiques, il peut alors s'agir d'une toux chronique, parfois nocturne, d'un essoufflement à l'effort.

Les quintes de toux déclenchées par le rire, ou le jeux chez l'enfant, orientent vers l'asthme, car ils signent une "hyperreactivité bronchique ", c'est à dire que la muqueuse des bronches est inflammée et réagit à des stimulations, comme l'hyperventilation du rire et de l'effort, d'autant plus que l'air est froid et sec.

Comment devient on asthmatique ?

La maladie asthmatique est due à plusieurs facteurs, une prédisposition génétique souvent, un terrain allergique , chez l'enfant l'allergie est à l'origine de l'asthme dans 80 % des cas.

Comment soigne t'on l'asthme ?

Lorsque les symptômes sont peu fréquents et peu sévère , le traitement est symptomatique, c'est à dire que le patient ne prend un médicament que lorsque le symptôme survient pour faire disparaître le symptômes, donc un médicament qui dilate les bronches ( salbutamol : ventoline, airomir...).

Lorsque les symptômes sont fréquents et ou sévères, il est préférable de traiter l'hyperreactivite bronchique, l'inflammation par un traitement de fond, qui sera pris tous les jours, pour empêcher les symptômes d'apparaître . Ce sont le plus souvent des médicaments à base de cortisone sous une forme inhalée , que l'on respire , pour aller directement agir sur les bronches, avec des doses tes faibles, qui auront très peu d'effets secondaires.

Il peut s'agir aussi de médicaments pris oralement comme un antileucotriene, qui agit plus tôt dans le mécanisme de déclenchement de l'inflammation, à prendre d'également tous les jours, sous forme de poudre pour les enfants de 6 mois à 4 ans, ou en comprimés à croquer.

Doit on prendre un traitement à vie ?

L'asthme est une maladie qui varie et nécessite de réajuster le traitement régulièrement, avec son médecin traitant au moins tous les 3 mois, car dès que l'on va mieux il est possible de baisser les traitements, et de les augmenter lorsque l'asthme n'est plus contrôlé.

Il est ainsi important de bénéficier d'une éducation thérapeutique, afin de connaître au mieux les symptômes, et la meilleure façon d'y répondre, et d'acquérir ainsi la compétence d'auto soin: savoir quel traitement prendre et à quel moment , à quelle dose, quand revoir son médecin, quand avoir recours aux services d'urgences et que faire en attendant.
Ces compétences à acquérir sont très importantes pour les parents d'enfants asthmatique, il est parfois difficile pour les patients eux mêmes d'évaluer au plus juste si la crise est sévère, c'est compliqué pour les parents d'évaluer la sévérité de la crise de leur enfant et de prendre les bonnes décisions.

D'autant plus , que les facteurs déclenchants les plus fréquents sont les allergènes ( acariens, pollens, plis d'animaux) et les infections virales , les crises sévères surviennent fréquemment la nuit, faut il emmener son enfant aux urgences ou appeler le 15 ou donner le traitement de crise et d'attendre le lendemain de voir le médecin : sont des questions que se posent fréquemment les parents confrontés à leur enfant malade qui d'autant plus qu'il est jeune peut avoir du mal à exprimer sa difficulté à respirer.

Dans le doute n'hésitez pas à appeler le 15 tout en débutant le traitement de la crise prescris par le médecin.

Il est plus dangereux de traiter " moins " que de traiter "plus" !


Qu'est ce que le bilan de l'asthme ?

La consultation permet de rechercher les facteurs déclenchants, et le cas échéant de réaliser des tests cutanés à la recherche d'allergènes, de rechercher des critères de sévérité afin de décider de la nécessité ou non d'un traitement de fond.

Les explorations fonctionnelles respiratoires, à partir de l'âge de 5 ou 6 ans, en fonction de la coopération de l'enfant , permettent de rechercher une obstruction des bronches, et une amélioration par le médicament bronchodilatateur, ou une augmentation de résistances bronchiques, qui sont des éléments précieux pour le diagnostic et l'évaluation. Et le contrôle lorsqu'il existe des anomalies, quelques semaines ou mois plus tard, sert à évaluer l'efficacité du traitement de fond prescrit, et de faire les modifications nécessaires.

Qu'est ce que l'éducation thérapeutique ?

C'est la transmission de connaissances et compétences des soignants aux patients, afin de leur permettre de mieux connaître leur maladie et de mieux se soigner, améliorer leur recours aux différents acteurs de soins.
Dans le tarn un service existe grâce à l'assurance maladie c'est Sophia. Le patient est contacté par ce service, ou peut le solliciter lui même.

Quelle est la prévalence de l'asthme ?

Elle touche en france 1 enfant sur 20 , et un adulte sur 30.

Faut il en parler à l'école, à la garderie, à mon médecin du travail ?

Il est très important de le signaler à tout adulte qui aura à prendre en charge l'enfant en l'absence de ses parents, avec mise à disposition au minimum d'un flacon de bronchodilatateur ainsi que des consignes en cas de crise d'asthme.

Quand au médecin du travail, l'information lui est precieuse afin de vérifier que le poste de travail ne comporte pas de toxiques inhalés préjudiciables par exemple, et de vous alerter le cas échéant, vous aider à adapter votre poste de travail ou envisager un changement voire dans certains cas une reconversion.

Horaires de consultation

lun. mar. merc. jeu. ven.
9h
10h
11h
12h
12h30
12h30
12h30
13h
14h
15h
16h
17h
18h

Comment venir ?



OK
Notre site internet utilise des cookies pour réaliser des statistiques de consultations anonymes.
En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'information sur l'usage des cookies, cliquez ici